DSC02518.JPG

Paysages

Pluriels

 

La notion de Paysages Pluriels est née de mes nombreuses explorations : des friches industrielles, de territoires isolés en Amérique du Sud, mais aussi de nos paysages naturels... Norvège, Irlande, Nicaragua, France ; j'arpente nos paysages afin d'en révéler la beauté et la fragilité, aussi pour me confronter tant à notre conception de la nature, qu'à nos interactions avec l'environnement. Ces recherches ont abouti sur un concept mis en image : les Flux Organicistes.

Ma confrontation à l'anthropocène a précisé mon regard lors de ma participation à l'exposition collective Regards sur nos Restes aux Halles du Faubourg, en 2020. Ces Paysages Pluriels seront présentés en novembre 2022 à l'occasion d'une nouvelle exposition personnelle, dans le cadre de Grenoble Capitale Verte Européenne !

Les relations que nous entretenons avec la nature doivent-elles se réduire aux activités de loisirs ? Le tourisme vert se développe de plus en plus sur nos territoires. Le fameux “bol d’air” est pourtant révélateur des contradictions existantes entre préservation de la biodiversité et exploitation du vivant. Dans cette exposition, Nicolas Coutable met en exergue la fragilité humaine qui nous pousse à profiter et user, au lieu de comprendre et préserver. Il s’agira également de remettre en question la notion de paysage, conception anthropocentrée qui limite et segmente la nature à travers les yeux des hommes. " - Romain Weber, Directeur Artistique de la Maison G.

Le Pont d'Arc, singularité géologique et attraction touristique,

ce lieu emblématique de l'Ardèche est aussi un "spot" pour les amateurs de pratiques sportives en plein air.

Chaque année à la fin de l'été, la pollution du fleuve est importante : les campings qui le bordent sont les principaux mis en cause.

DSC_0479B.jpg
DSC05891.jpg

Le Pont d'Arc, singularité géologique et attraction touristique,

ce lieu emblématique de l'Ardèche est aussi un "spot" pour les amateurs de pratiques sportives en plein air.

Chaque année à la fin de l'été, la pollution du fleuve est importante : les campings qui le bordent sont les principaux mis en cause.