Billet d'humeur n°4

publié sur Superposition.fr

le 13/05/2019

« ACAB » : les Hauts-de-France en proie à la polémique

De part et d’autre du nord de la France, ces dernières semaines furent tumultueuses dans les sphères officielles et officieuses du Street Art français. Une question se pose : la France tendrait-elle doucement vers un autoritarisme culturel sous couvert de la sauvegarde bancale de la paix sociale ?

> Lire plus <

Lille, Festival Lille3000 / 2019 / Photographie France 3

Photo © Stéphane Rambaud

Article

publié sur Superposition.fr

le 18/04/2019

Biennale d’Art de Lyon : lever de rideau sur l’édition 2019 « Là où les eaux se mêlent »

Médiateur culturel pour Veduta / Biennale d’Art de Lyon, je vous offre une large vision de ce nouvel événement international après les premières révélations de la conférence de presse, ce jeudi 18 avril, qui s’est déroulée au Palais de Tokyo à Paris.

> Lire plus <

Dossier

publié sur Superposition.fr

le 11/02/2019

Graffiti : l'urgence patrimoniale

Les "querelles esthétiques" internes à la sphère des arts urbains ; le flou artistique entretenu par l'économie de marché ; le parti pris de la sphère muséale contemporaine : clarification d'un discours en matière de graffiti dans une démarche historiographique qui irait dans le sens des libertés d'expression.

> Lire plus <

Cordoba, Argentine / 2015 / Photographie par Nicolas Coutable

Billet d'humeur n°2

publié sur Superposition.fr

le 22/08/2018

L'art contemporain doit mourir

Ou l'Art Conceptuel, qui s’est accaparé tout l’intérêt des investissements dont dépendent les artistes, installant une compétition outrageuse et contre-productive dans le seul but d’exister dans une masse de productions similaires, qui s’attirent les faveurs des collectionneurs et politiques publiques.

> Lire plus <

jocelyn-wu-236087-unsplash.jpg

Photo by Jocelyn Wu on Unsplash / National Gallery Singapore

Billet d'humeur n°1

publié le 14/05/2018

Violente fête des mères en Colombie.

"Les causes de cette situation lamentable sont multiples et complexes, ne peuvent se limiter à la consommation excessive d'alcool et d'hallucinogènes, ajoutée à la frustration de la vie" écrivait il y a peu Mauricio A. Salas, pour le journal El Tiempo. Une situation sans pareille pourtant si révélatrice, qui fait d'une célébration nationale le jour le plus violent chaque année en Colombie.

> Lire plus <

Fête des mères à Guaviare (Colombie). / Leonardo Muños / EFE