Mon matériel photo : choisir son objectif

Dernière mise à jour : 10 mai

J'ai débuté la photographie avec un bridge de chez Nikon. Cette marque m'a donné le goût de la photographie et aujourd'hui je n'utilise plus que leurs matériels pour la réalisation de mes prises de vue. Mais comment différencier et choisir le bon objectif, pour le bon sujet, avec la bonne luminosité ?

Ma petite collection : le Nikon EM (argentique) et le D5300 (numérique)


Si l'on juge la qualité d'un photographe à la valeur de son matériel, je suis un amateur. Je n'ai jamais eu ni le besoin, ni le budget justifiant l'acquisition d'appareils et accessoires d'une valeur de plusieurs milliers d'euros. Cependant, je commencerai par dire ceci :

ce n'est pas le matériel qui fait la qualité du photographe, mais il l'aide à obtenir des images d'une grande qualité. J'ai la chance de m'être fait offrir mon équipement et j'ai depuis compris l'importance de le faire évoluer, au mieux ses objectifs, pour également faire évoluer ses images.


Mon boîtier : un Nikon D5300


On trouve encore facilement cet appareil au prix de 550 € environ. C'est un boîtier complet dans le sens où l'on trouve tous les réglages disponibles sur un reflex standard, tout en étant petit, fiable, léger et simple d'utilisation. C'est avec cet appareil que j'ai fini par apprendre à photographier en "manuel", sur le tas, sans le moindre cours. En bref, le modèle idéal pour un premier réflex qui vous permettra d'obtenir des clichés en 6000x4000, pour 300 Dpi.

Le nombre de pixels (300 Dpi) étant mon seul bémol. Pour les néophytes, cette valeur indique la capacité de tirage de votre photo sur papier, l'agrandissement par rapport à l'image numérique étant possible grâce à un nombre élevé de pixels par pouce. Sur mon précédent appareil, un Sony Alpha 3000 (l'un des premiers hybrides) j'avais 350 Dpi sur mes images : la différence se ressent sur des tirages d'un mètre de côté, avec une image moins nette.


Mes objectifs : deux Nikkor et un sigma pour argentique


Lorsque l'on fait l'acquisition d'un appareil photo, il est généralement équipé de l'objectif standard, un zoom 18-55 millimètres avec un diamètre d'environ 50 mm. Il faut cependant ne pas s'arrêter à cette indication pour apprendre à différencier des objectifs.


Personnellement j'utilise :

- un Nikkor 18-140 mm, avec un diamètre plus large,

- une focale fixe 50 mm Nikkor,

- un objectif Sigma 35-135 mm, avec un "mode" macro.

On pourrait penser que la focale fixe ne sert à rien, puisque mon plus gros objectif couvre les 50 mm en allant de 18 à 140 : c'est évidemment faux.


La mécanique d'un objectif fixe n'est pas la même que la mécanique d'un objectif pouvant "zoomer". Cette différence permet au 50 mm fixe d'avoir des forces et des faiblesses :

- en étant bloqué à 50 mm, la liberté est moindre puisqu'il faut avancer ou reculer physiquement,

- en revanche, le traitement des zones floues (le bokeh) et surtout de la lumière sont bien plus intéressants.


Ces points forts se définissent par la distance focale et l'ouverture de la focale. La focale fixe 50 mm va donc avoir un sujet plus net dans un environnement plus flou. Son ouverture max est de f/1.8 :

- 1.8 signifie que l'objectif est grand ouvert et peu capter davantage de lumière. Si vous augmentez ce chiffre vers f/5 ou même 22 , etc. alors vous fermez l'objectif et captez moins de lumière (imaginez que vous ouvrez vos volets le matin, à f/22 ils sont fermés et il n'y a qu'un rayon de lumière qui pénètre dans la pièce. Plus vous allez vers f/1.8 plus vous ouvrez vos volets, plus votre pièce s'illumine de lumière)

- à titre de comparaison, l'ouverture max de mes objectifs Nikkor 18-140 mm et Sigma 35-135 mm est de f/3.5, ce qui signifie qu'ils sont capables de capter bien moins de lumière lorsque j'ouvre les volets en grand.


L'utilisation de mes deux autres objectifs est évidemment liée à d'autres besoins :

- le Nikkor 18-140 mm est très confortable et permet à la fois de faire de la macro, de la photo de paysage, de portrait, tant que les conditions sont bonnes. Son grand diamètre augmente également l'angle de la prise de vue. Mais l'aspect créatif pêche un peu d'après moi,

- le Sigma 35-135 c'est l'alternative idéale pour varier la qualité d'image, avec comme principal point fort le traitement bien plus beau du "flar", cet halo de lumière qui apporte un réel plus à vos photos. En revanche, c'est un analogue, ce qui signifie que toute la mise au point est entièrement manuelle (ce qui ne gâche pas mon plaisir !)


Ce qu'il faut comprendre à ce stade c'est que Nikon, en passant de l'analogique au numérique, n'a pas modifié la mécanique de ses objectifs, ceux des appareils argentiques peuvent donc être montés sur les appareils numériques. Voici la démonstration dans cette vidéo :



L'utilisation de ces objectifs en images




A gauche, l'objectif Nikkor numérique 18-140 mm : la lumière et le flar ne proposent pas un rendu intéressant.


A droite, l'objectif Sigma 35-135 mm :

la luminosité est parfaite, le flar apporte une touche esthétique qui complète la photo.



Avec la focale 50 mm, on trouve un juste milieu avec un premier plan plus facilement net et une lumière parfaitement répartie sur l'image


Ici l'utilisation du Nikkor à 140 mm, la lune est nette. Ce type de matériel permet d'aller chercher des éléments dans l'image et d'obtenir un sujet lointain avec une bonne qualité :



Enfin, un exemple de l'utilisation du Sigma (à gauche) et du Nikkor (à droite) en macro. Le Nikkor ira toujours chercher des choses simples avec une très grande netteté, et peut paraître fiable à bien des égards. Il faut en revanche compter sur un objectif comme le Sigma pour apporter une créativité plus intéressante à votre image !


Cherchez la complémentarité !


En conclusion de cette brève présentation de mon équipement, mon premier conseil est de chercher la complémentarité entre les objectifs, pour répondre à toutes les situations et tous les sujets. Mon second conseil est de favoriser les boîtiers Nikon, pour ensuite vous équiper d'objectifs analogues d'occasion qui sont en général très abordables. Il faut toujours chercher à s'équiper du matériel qui répond à ses besoins, sans se mettre de limites techniques : un équipement performant développera vos compétences et vous aidera à réaliser de nouvelles images. Un équipement limité à vos connaissances déjà acquises ne vous aidera pas à faire sauter vos propres limites !


Vous avez d'autres conseils à partager ? Envie de commenter ? N'hésitez pas partager tout cela dans l'espace commentaire !

106 vues0 commentaire