Chapitre 1 : Paysages Pluriels

Stigmate n°1

Norvège

2014

L'anthropocène se définit par les bouleversements environnementaux d'origine anthropique. L'être humain est ainsi la première espèce connue qui généralise les transformations de son environnement à des fins économiques, comprenant la circulation des individus : les flux humains et de marchandises favorisent ces transformations et créent des paysages de différentes natures. L'illustration de ces effets permet une prise de conscience et donc une gestion différente de nos flux.

Paysages Pluriels

Port de Boulogne-sur-mer,

France

2019

Stigmate n°2

Port de Fécamp,

France

2017

75 % du trait de côte européen régresse significativement et parfois rapidement. Les causes sont soit naturelles, soit anthropiques.  Effet du dérèglement climatique via la montée de la mer, mais également de l'impact géologique de l'activité humaine, l'érosion voit se transformer le littoral français : la France fait partie des nombreux pays qui cartographient le trait de côte afin de mesurer cette évolution et anticiper les dégâts à venir. Un quart (24 %) du trait de côte métropolitain recule et un dixième du littoral est en engraissement et gagne sur la mer. En opposition à ces littoraux mobiles, près de la moitié du linéaire côtier national (44 %) est stable.

Paysages Pluriels

Lac du Bourget,

France

2020

Plus grand lac naturel français d'origine glaciaire, la formation du Lac du Bourget s'est effectuée en plusieurs temps. Il y eut un premier « grand lac » de nature différente il y a environ 130.000 ans. Celui-ci s'est formé à la suite de la troisième glaciation du quaternaire, appelée glaciation de Riss. Ce lac recouvrait la majeure partie du sillon alpin, sur une surface de 1 000 km2 (contre 44,5 actuellement), et avait une longueur de 140 kilomètres (contre 18 km) et une cote de 360 mètres (contre 231,5 m).

L'actuel lac post-glaciaire a été formé à l'issue de la dernière glaciation de Würm, il y a environ 19 000 ans, par le retrait du grand glacier alpin du quaternaire.

Paysages Pluriels

La Dent du Chat,

France

2020

Cette roche calcaire culminant à 1390 m d'altitude est l'un des sommets du massif du Jura. Faisant face au Mont Revard (1563 m) du massif des Bauges, cet ensemble de formations géologiques encercle le Lac du Bourget. Une formation géologique est plus précisément nommée formation lithostratigraphique. Elle désigne un ensemble de strates (couches géologiques) regroupées sur la base de leur nature (lithologie) et de leurs relations spatiales et temporelles (stratigraphie). 

Paysages Pluriels

Le Mont Blanc (4809 m),

depuis le Mont du Chat,

France

2020

Paysages Pluriels

Le Pic du Frene (2807 m),

depuis le Mont Revard,

France

2020

Stigmate n°3

Mont du Chat,

France

2020

L'émetteur du Mont du Chat se trouve à une altitude de 1496 m. Il sert la diffusion de la télévision, de la radio, ainsi que du réseau 4G de Free et 2G d'Orange et SFR. 

On compte plus de 90.000 antennes de ce type sur le territoire national ; 459 antennes du réseau 5G ont été déployées par les opérateurs Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile (29/05/2020).

Cette antenne appartient à la TDF (TéléDiffusion de France) dont le slogan est "Relier partout, plus vite". TDF exploite, parmi ses nombreux sites de diffusion (11 850 dans le monde), les principaux points hauts de France (tour Eiffel, pic du Midi, aiguille du Midi, Puy de Dôme, etc.).

Paysages Pluriels

Norvège

2014

 

Avec un relief plutôt montagneux, la Norvège est le premier pays du monde à abandonner les ondes hertziennes analogiques, au profit d'une radio 100 % numérique (DAB+) Bien qu'il s'agisse d'un vrai choix économique - une meilleur qualité audio pour 1/8e du prix global - les Norvégiens étaient majoritairement contre lors du lancement, en janvier 2017. En 2019, le rapport du WorldDab démontrait pourtant une augmentation de l'audience nationale : 86 % d'auditeurs quotidiens via DAB+ contre 55 % en 2016.

Paysages Pluriels

Norvège

2014

 

Toujours marginaux, les modes de vie alternatifs font davantage d'émules en raison de la sensibilisation à l'écologie. Consommer localement et avec parcimonie, se restreindre aux besoins élémentaires plutôt que de succomber aux désirs stimulés par la publicités, sont tant de bonnes habitudes à adopter individuellement. Le défi collectif de ces prochaines décennies sera également la mutation de l'habitat, afin de penser un environnement urbain cohérent et en symbiose avec notre environnement naturel.

Stigmate n°4

Barrage hydroélectrique,

Norvège

2014

 

Les compagnies pétrolières, comme Shell ou Total, investissent de plus en plus dans l'électricité verte, qui bénéficie d'une croissance plus forte que celle des énergies fossiles. L'Agence internationale de l'énergie estime que la demande en électricité devrait progresser de 2,1% par an au cours des deux prochaines décennies, contre 1,9% pour le gaz et seulement 0,6% pour le pétrole. Une part croissante de cette électricité sera produite à partie de gaz et d'énergies renouvelables. Shell, la compagnie la plus offensive sur ce sujet, prévoit que l'électricité, de sa génération jusqu'à sa distribution, représentera le tiers de son activité dans les années 2030.

Stigmate n°5

Forêt de Savoie,

France

2019

Durant l'été 2019, les forêts de Haute-Savoie ont violemment souffert du réchauffement climatique. « Avec les canicules à répétition, les sapins virent au rouge et les arbres meurent » écrivait alors Le Monde. Même problème avec la plupart des essences de chêne ; les gardes forestiers tentent généralement de recréer un paillage naturel sur le sol des arbres, à partir du compostage de ceux victimes des chaleurs estivales. Quant aux rivières issues des glaciers des montagnes et qui servent à alimenter les centrales régionales, elles sont de plus en plus nombreuses à être asséchées à cette période de l'année. 

Stigmate n°6

Le Séran, cascade de Cerveyrieu,

France

2019

Stigmate n°7

Forêt de Savoie,

France

2019

« Moins de neige, plus d’orages brefs et violents, ajoutés aux canicules plus fréquentes, cela va profondément modifier la gestion de l’eau et la répartition entre les différents usages. Les demandes de prélèvements agricoles arriveront plus tôt, les cotes touristiques souffriront [celles des lacs artificiels où se déroulent les activités nautiques] et les demandes en eau potable augmenteront avec la démographie régionale », répond EDF dans un courriel adressé à Reporterre.

Paysages Pluriels

Parc National du Connemara,

Irlande

2015

Paysages Pluriels

Irlande

2015

Plus qu'une attraction touristique pour les amateurs de randonnées, l'Irlande s'affiche comme le leader mondial en matière d'analyse de l'empreinte carbone de ses élevages (43.500 élevages ont été évalués en 2014). Avec près de 7 millions de bêtes, le pays affiche une véritable politique écologique depuis 2012 et le programme Origin Green, favorisant les exportations agroalimentaires issues d'exploitations agricoles durables. En 2017, la superficie des terres allouées à la production biologique est passée de 47.000 à 67.000 hectares.

Paysages Pluriels

Irlande

2015

Stigmate n°8

Bergen, Norvège

2014

Paysages naturels, paysages industriels, ou bien paysages économiques et touristiques par le biais de zones (aéro)portuaires, l'environnement est en constante mutation par l'effet de "Flux Organicistes" qui génèrent des mutations directes, ou indirectes par le biais de la  pollution et l'épuisement des ressources naturelles. La lutte pour l'évolution des politiques environnementales vers des actions concrètes passe par la mise en lumière de ces liens subtiles entre espace, flux et temps.

Paysages Pluriels

Norvège

2014

Stigmate n°9

Norvège

2014

Inspiré des travaux d'Allan Sekula et plus particulièrement de Fish Story,  j'ai débuté ce travail en Norvège, en 2014. Ce pays est fort d'une image éco-responsable et dynamise le secteur des énergies renouvelables (99% de la production énergétique nationale provient de centrales hydroélectriques). Pourtant, certaines de ses sociétés colonisent les eaux de Patagonie avec des fermes de saumons, provoquant pollution et maladies. 

Flux

Organicistes

Zone portuaire,

môle 1 - môle 2, Dunkerque

2016

Ces navires de la CGG sont maintenus à quai pour désarmement. La société, en faillite en raison d'une crise de l'offshore, participait à l'exploitation des profondeurs marines à l'aide de cette flotte équipée de matériels sismiques afin "d'interpréter la présence de réservoirs d'hydrocarbures". Ces bateaux seront restés au port pendant 4 années, créant cette "zone morte" de l'activité portuaire par la présence de ces "restes". Ils ont intégré en juillet 2019 la flotte norvégienne de Shearwater & Eidesvik, en partance dans le nord de l'Europe avec l'espoir d'y découvrir de nouveaux réservoirs de pétrole et de gaz.

Se dégagent différentes notions de ce travail photographique, qui se présente comme une forme de réflexion philosophique : paysages pluriels et flux de natures variées sont tant d'éléments à illustrer par les faits et témoignages, afin de comprendre l'anthropocène. La mise en lumière des stigmates doit s'étendre à l'échelle mondiale si l'on souhaite concrètement évoquer la globalisation et son impact ; généraliser ce travail de reportage, d'archivage du patrimoine naturel et en révéler les nuances, les transformations, les mutations, afin de les étudier et de les comprendre, sont les enjeux de mes travaux artistiques jusqu'à l'analyse des Flux Organicistes et la sensibilisation à cette ultime notion mise en évidence au fil des explorations, des voyages et résidences de recherches. En ressort dans le fond, la nécessité d'encadrer plus justement et de réguler les flux organicistes avec une politique globale, à l'inverse du libre échange qui apparaît obsolète par l'application de politiques morcelées et non adaptées aux réelles conséquences de la globalisation.

Chapitre 2 : Défrichage

Photographique

 

Usines abandonnées et territoires ruraux en friche, cette série est un Regards sur nos Restes qui vient nourrir un discours critique contre la globalisation et le consumérisme. 

Chapitre 3 :

Fluxus Organico

Par le biais de plusieurs résidences artistiques en Amérique du Sud, ce projet collectif illustre les "Flux Organicistes" à l'origine des transformations des territoires dans le monde et du métissage culturel. 

Coutable Nicolas 2020, Lyon (Fr)

nicolas.coutable@gmail.com

  • Noir Icône Instagram